stiamo tranquilli…

Le colpe e le debolezze cinesi [FR]

0 commenti

Un articolo di Le Point spiega le ragioni per cui un regime dittatoriale onnipotente come quello cinese sia meno capace di affrontare le emergenze delle democrazie.

Même si la Chine est aujourd’hui une puissance économique et politique de tout premier plan, cette crise révèle pourtant que des démocraties – telles que Taïwan, la Corée du Sud et l’Allemagne – atteignent, lorsqu’elles agissent promptement, des résultats bien supérieurs en jouant la carte de la transparence. De tels États s’enrichissent des critiques qu’on leur adresse et tirent parti de l’intelligence de leur population.


Commenta qui sotto e segui le linee guida del sito.